Le mirage des forains

L’équipe


Johanna Boyé -metteur en scène
« Le mirage des forains » à lʼAcadémie Fratellini- Comédienne, auteur, metteur en scène et directrice de la Cie Les Sans Chapiteau fixe : Agée de 30 ans, Johanna Boyé conjugue depuis plusieurs années la triple activité de comédienne, metteur en scène et professeur de théâtre. Formée chez Véronique Nordey, puis aux Ateliers du Sudden, elle a suivit lʼenseignement et le travail de nombreux metteurs en scène dont Nicolas Lormeau, Benoit Lavigne, Jean Pierre Garnier, Raymond Acquaviva, et enrichi son expérience de leurs diverses approches. Avec sa compagnie, Les Sans Chapiteau Fixe, elle a mis en scène plusieurs spectacles dont le Café des jours heureux ((Théâtre13, Avignon Off 2007), Le Diable en Partage (Théâtre 12, Théâtre de Vanves, 2009), Hugobert et Michelin (Avignon Off 2012) et Frous Frous, cabaret de bonnes femmes fatales (Point Virgule 2013). En juin 2013, elle a gagné le premier prix des jeunes metteurs en scène au Théâtre 13. Son expérience professionnelle sʼest élargie vers lʼinternational, en travaillant à Buenos Aires et à Ramallah, et sʼest enrichie dʼexpériences dans le théâtre social en assistant Tristan Petitgirard dans la mise en scène dʼun opéra-théâtre réalisé avec de jeunes autistes (Futur Composé) au Théâtre Monfort. Parallèlement à son activité artistique, elle a été amenée à enseigner le théâtre auprès de publics variés (danseurs, médiateurs sociaux, jeunes de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et les enfants dʼun camp de réfugiés). www.les-sans-chapiteau-fixe.fr

Vanessa Sanchez – assistante à la mise en scène
Formée directement au sein de la Compagnie Etincelles à Aubervilliers, dont elle est actuellement la déléguée artistique. Elle a suivi plusieurs stages de formation professionnelle auprès de Coline Serreau, Alain Reynaud et Françoise Merle (clown), Jean-Pierre Meyran (chant), Norman Taylor (professeur à l’école Lecoq), Jaqua Guillou (travail du masque de Mario Gonzalez) et Ali Ihsan Kaleci et Thomas Richard (du Work Center Jerzy Grotowski). Elle a joué dans de nombreuses pièces dont récemment « Le Diable en Partage » de Fabrice Melquiot mis en scène par Johanna Boyé, « La Mégère Apprivoisée » de Shakespeare mis en scène par M.M. Lozachʼ et « Nous avons toutes la même histoire » de Franca Rame et Dario Fo mis en scène par Emmanuel Leckner. Elle s’est spécialisée dans le théâtre de rue en pratiquant notamment les échasses et la manipulation de marionnettes géantes avec les Cies L’Arbre à Nomades, Les Grandes Personnes, La Belle Zanka, Les Géants, Le Caramantran, Cavaluna… Aujourd’hui, elle se tourne de plus en plus vers la mise en scène. Avec la compagnie des Sans Chapiteau Fixe, elle a récemment monté un spectacle jeune public « Il était une fois… et après ?! » et avec Etincelles, « Non cʼest non ! » et le « Cabaret des Filles Difficiles ».

Elise Noiraud – assistante à la mise en scène -
A suivi les cours dʼart dramatique des "Ateliers du Sudden", sous la direction de Raymond Acquaviva, ainsi que ceux de la "Classe du Lucernaire", avec Roch-Antoine Albaladéjo. Elle a complété sa formation de comédienne par des stages avec, entre autres, Jacques Vincey (à la Comédie de Béthune), les Chiche Capon, et l’Ecole Française d’Improvisation Théâtrale. Passionnée par la recherche, elle est titulaire d’un Master 2 en Etudes Théâtrales à la Sorbonne-Nouvelle, ainsi que d’une licence de Lettres Modernes. En tant que comédienne, elle a joué dans Henri V de Shakespeare, LʼOpéra de Quatʼsous de Brecht, La Double Inconstance de Marivaux, Les Monstres, de Dino Risi, Italienne Scène de Jean-François Sivadier, ou encore Les Contes du Chat Perché de Marcel Aymé. Elle a aussi participé à plusieurs projets de théâtre "hors les murs", notamment du théâtre forum en Seine-St-Denis, et un spectacle déambulatoire dans les jardins de Versailles.
Récemment, on l’a vue dans Le Cas de la Famille Coleman, de Claudio Tolcachir, un spectacle mis en scène par Johanna Boyé, et qui a gagné en juin 2013 le prix Théâtre 13-Jeunes Metteurs en Scène.
Elle est également l’auteur et l’interprète d’un spectacle seule-en-scène intitulé ELISE (Chapitre 1 : La Banane Américaine), qui a été repris en 2013 pour 60 dates au Théâtre de Belleville, après avoir été lauréat du festival ICI&DEMAIN en 2012. Tour à tour comédienne, auteur, metteuse en scène, animatrice dʼateliers théâtre pour enfants et ados et rédactrice pour Les Trois Coups, Elise vit le théâtre avec passion et engagement.

Mélisande de Serres, costumière :
"Diplômée de lʼécole de la chambre syndicale de la couture parisienne en juin 2003, elle fait ses premiers pas dans lʼunivers du costume à lʼOpéra Garnier. Depuis 2004 elle a, entre autres, créé et réalisé les costumes des pièces "Miracle en Alabama" de W.Gibson m.e.s B. Budan. "Shopping & Fucking" de Marc Ravenhill m.e.s de F. Victor & B. Budan. "Le Cid" de Corneille m.e.s de B. Budan. "lʼIllusionniste" de Guitry m.e.s par T. Petitgirard. "Le repas des fauves" de Vahé Katcha m.e.s J Sibre récompensé par 3 molières. "Les Amants de Séville" de G. Rolland Manuel dans le cadre du Futur Composé. "La danse Immobile" de C. Célarié spectacle autour de la maladie de Charco. Elle fait partie de l’Association "Collectif-court" qui aide à la réalisation de court-métrage."

Andres Sequera, Batteur, percussionniste, cuatriste,
Andres Sequera vient du Venezuela. A Caracas, il a joué au sein de nombreux groupes reconnus au niveau national, tels que La Redonda, Las Palmeras Kanibales, Musikalia, et a assuré notamment les premières parties de Manu Chao, Calle 13, Eddie Palmieri. Installé à Paris depuis un an, il accompagne Elodie Milo autant sur scène que sur l’ensemble du processus de création de l’album "Raiz", et joue également au sein du groupe "Cumbia Bamba".

Christophe Hardy, Comédien
masqué ou non, Christophe Hardy aime a créer des ponts entre les techniques scéniques, du jeu masqué, de la danse et les arts de rue. Sa formation au cours Florent, puis au conservatoire National de Région Cergy Pontoise, son engagement dans de nombreuses créations, en salle et en rue, il est également échassier, lui confère une solide expérience du jeu théâtral fondée sur lʼécoute, le sens du mouvement, du texte et des silences. Christophe Hardy a joué Molière, Shakespeare, Jules Renard…, sous la direction notamment dʼHubert Jappelle (théâtre de lʼUsine Eragny 95) « Lʼhistoire du soldat » Stravinski et Ramuz, « La station Chambaudet » Labiche, « La controverse de Valladolid » Jean Claude Carrière, « Le malentendu » Camus. En théâtre contemporain, nous le retrouvons dans « Aujourdʼhui plus que jamais », « Coeur de cible » Agnès Marietta et encore en théâtre masqué, où il incarne Prospero dans « La Tempête » ainsi que « Candide » dʼaprès Voltaire au sein de la cie Zefiro (92). Christophe Hardy est également intervenant en ateliers dʼinitiation en jeu masqué auprès dʼun public adolescents et adultes.

Clémentine AZNAR,
Formée à l’école Ange Magnétic Théâtre dirigée par Antoine Campo, Clémentine Aznar est comédienne et performeuse. Co-auteur et comédienne du spectacle Une Nuit je te dirais (danse et théâtre) créé par la Cie 6je, dont elle est un des membres fondateurs, elle joue dans La Leçon de Ionesco et Les Justes de Camus mis en scène par Bartolo Filippone. Elle est Phèdre dans le spectacle Racine par la racine présenté au Festival Off d’Avignon 2010. Après sa rencontre avec Liudmila Nekrassov en 2008, elle fonde une nouvelle compagnie, l’Atelier Terra-Théâtre. Elles créeront ensemble Le Sondage de José Gabriel Nuñez,
Les Coeurs Fougueux sur les poètes russes du siècle d’Argent, Du temps où je rêvais de mes amours enneigées d’après lʼoeuvre d’Ivan Bounine et le conte pour
enfants Ludwig 14, le petit renard rusé. Depuis 2011, elle travaille avec le Collectif Serra Bernhardt dans les spectacle-performances "D’Amour" et "Il Mondo dei vivi",
actuellement en tournée en Italie (Venise, Rome, Milan). Elle rencontre et travaille au cours de stages avec Philippe Calvario, Ivan Calbérac, Laurent Firod ainsi
qu’auprès de Jean-Michel Rabeux, Patrick Sommier, Anton Kouznetsov, Patrick Pineau et Nicolas Bigards (Atelier des 200). Parallèlement, elle enseigne le théâtre auprès d’enfants et d’adultes pour le Centre Dramatique National de Gennevilliers (T2G).

Agnès Gaulin Hardy, Interprète-marionnettiste, échassière, auteur, et parfois danseuse de tango argentin.
Etudiante en art théâtral à l’Université Paris 8, puis libraire, Agnès Gaulin Hardy s’est formée à la marionnette à gaine au Théâtre aux Mains Nues, sous la direction dʼEloi Recoing. Elle travaille régulièrement depuis 2007, en tant que marionnettiste, comédienne et auteur au sein de la Cie Pipa Sol (78). Parallèlement, elle joue pour des cies des théâtres de rue, (Cie OLolo, lʼArbre à Nomades, cie Turbul). Agnès Gaulin Hardy a suivi de nombreux stages en marionnettes avec Nevil Tranter, Patrick Henniquau (fabrication et manipulation), en théâtre masqué avec la cie Varsorio, en danse sensitive (Canal Danse Paris), et enfin, en théâtre gestuel avec Catherine Dubois (Cie Inextenso93). De même, Agnès poursuit sa recherche théâtrale en tant que formatrice marionnette / oeil extérieur (Collectif Dynamo- Clermont Ferrand), conférencière, et intervenante en ateliers dʼinitiation jeune public et adultes à la marionnette et aux échasses.

Elodie Milo est auteur-compositeur-interprète,
après un premier album "Ida" enregistré au Venezuela et sorti en 2010, elle sort juste de studio pour l’enregistrement de "Raiz" son deuxième opus. Parallèlement à la création musicale, Elodie joue, chante et danse au sein de différents spectacles de théâtre en salle et en rue, tels que "Polar" avec la Cie Bilbobasso, et "Frous-Frous, Cabaret de Bonnes Femmes Fatales" (mise en scène : Johanna Boyé).

Julien Urrutia,
Né à Perpignan , c’est en 2005 que julien Urrutia quitte sa ville natale pour la capitale.Il entre rapidement au conservatoire du 11ème arrondissement où il participera à de nombreux ateliers.En parallèle il intègre la troupe de Fabrice Eberhard , qui le mettra en scène dans de nombreux molière tels que "Les fourberies de Scapin", "DonJjuan", ou encore "Le malade imaginaire", mais aussi dans "Le songe d’une nuit d’été" de W.Shakespeare.Depuis on le voit alterner le registre classique et contemporain comme par exemple "six personnages en quête d’auteur"de L.Pirandello , "Plagiat"de L.Breton , "Edgar et sa bonne"de E. Labiche, "Le médecin malgré lui" de Molière , "Les trois mousquetaires"de A.Dumas, "Le dîner de con" de F. Veber. En 2011 , il participe notamment à la création de "notre dame des fleurs"de J.Genet au théâtre national de Nice , mis en scène par Antoine Bourseiller. Pour la saison 2012/2013 , on a pu le voir au théâtre de la porte st martin dans "Le bourgeois Gentilhomme" de Molière ainsi qu’au théâtre 13 dans "Le cas de la famille Coleman" de C.Tolcachir.

Boris Ravaine, Originaire de Lorraine,
il débute adolescent dans une troupe amateur, très rapidement il intègre le Conservatoire de Metz et la troupe de Marionnette de Metz. En 2002 il monte à Paris pour commencer sa formation de comédien, il fait ses premières armes dans lʼécole Charles Dullin (dirigée par Bernard Pigot et Robin Renucci), il y passera une année. Il est admis ensuite aux Ateliers du Sudden (école dirigée par Raymond Acquaviva) ou il en sortira diplômé en 2006. À sa sortie de lʼécole il jouera au Théâtre du Lucernaire dans lʼImportance dʼêtre Constant dʼOscar Wilde mis en scène par Astrid Hauschild. A lʼAktéon Théâtre dans Les Muses Orphelines de Michel M.Bouchard mis en scène par Marie F.Auger ou encore au Théâtre Mouffetard dans lʼExil de Montherlant mis en scène par Idriss. Son gout pour lʼimprovisation, la précision et lʼescrime théâtrale le dirigera vers la Commedia Dellʼarte. Il tourne en parallèle dans de nombreux courts-métrages. La marionnette recroisera sa route dans La Tempête de W. Shakespeare mis en scène par Jean Louis Wacquiez, ou il sera comédien et manipulateur. Il joue en 2013 au Théâtre 13 Seine dans Le Cercle de Craie Caucasien de Bertolt Brecht, mis en scène par Fabian Chappui (spectacle qui recevra le prix du jury au Festival d’Anjou
2013) ainsi que dans Le Cas de la famille Coleman de Claudio Tolcachir, mis en scène par Johanna Boyé – spectacle lauréat 2013 du Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène. Début 2014 il joue au Théâtre 13 Jardin , il est le Roi Arthur dans Lancelot Chevalier de Merlin de Gaëtan Peau, mis en scène par Quentin Defalt.

Brigitte Faure, comédienne, chanteuse, avec option danse.
Patrick Grandperret, Nina Campanez, Topor et Jodorowski ont fait appel à ses compétences pour le cinéma et la télévision. La chanteuse et sa tessiture de soprano, ainsi que sa gouaille héritée dʼArletty trouve place dans le registre de la chanson populaire ainsi que dans celui de lʼopérette et de lʼopéra bouffe puisque ses cordes vocales possèdent de nombreuses partitions du patrimoine lyrique. Citons surtout, mais pas uniquement, celles dʼOffenbach. Virginie Lemoine lui confia le rôle dʼune diva déjantée dans « Une diva à Sarcelles » qui fut nommé aux « Molières » dans la catégorie « meilleur spectacle musical 2010 ». Elle jouera « Le Bal » dʼIrène Némirovsky à lʼété 14 en Avignon au théâtre du Balcon. 1er Prix à lʼunanimité au conservatoire dʼArt Dramatique de Dijon et son année de Classe Libre au cours Florent avec Francis Huster et Pierre Romans pour professeurs, en dévoilant quʼelle sévit avec succès dans le domaine du doublage.

Fanny Aubin,
A suivi une formation théâtrale au conservatoire du 19ème arrondissement et au Sudden théâtre. En parallèle, elle obtient une licence en arts du spectacle. Elle a tourné dans de nombreux courts et moyens-métrages et récemment sur la série « plaisir de nuire, joie de décevoir » réalisation JC Louis Boulle. Elle a travaillé notamment avec Raymond Acquaviva, Philippe Adrien et Claude Buchvald. Côté scène, elle intègre plusieures compagnies, tout d’abord celle du « temps masqué » avec qui elle jouera deux pièces « un drôle de cadeau » de jean Bouchaud et « Youm » de mehdi dumondel, à Paris et au festival d’Avignon. Puis la compagnie « Los Figaros » où elle interprète le rôle titre de « La mégère à peu près apprivoisée » adaptation Alexis Michalik, au Vingtième théâtre, au théâtre du Splendid, puis en tournée en France et à l’étranger. Elle a joué également des pièces de Copi, de Racine, de Shakespeare. Récemment elle a joué dans « traversées » création de J .Gascoin et J. Ashford, dans une adaptation de « Alice aux pays des merveilles » et dans « Le cas de la famille Coleman » mise en scène de Johanna Boyé.

Camille Hugues,
A étudié au cours Florent et au sudden theatre, avec quelques expériences cinématographiques, a surtout joué au theatre dans plusieurs créations contemporaines dont Sensitives mis en scène par Naema Boudoumi a mains d’oeuvres en 2012, Panique au ministère mis en scène par Raymond Acquaviva

Thomas Marceul
découvre le théâtre en 1989 dans la classe dʼEmmanuel Ray, quʼil rejoint bientôt à lʼEcole du Théâtre en Pièces pour une durée de 5 ans. Il intègre dans la foulée différentes compagnies professionnelles de théâtre de la Région Centre, telles que les Héliades, Le Théâtre en Pièces, Théâtre de lʼEtourdi, SubʼThéâtre. Parallèlement il continue dʼélargir sa palette artistique grâce à de nombreux stages professionnels de Clown, Commedia, Chant, Monologue, Cascade et Maîtrise des Armes, Cinéma… En 2000, il entre à lʼEcole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. En 2001, il crée la compagnie Naxos Théâtre, qui se distingue par des créations originales, des actions pédagogiques vers toutes sortes de publics en France, aux États-Unis, en Arménie, en Pologne, en Espagne, au Royaume Uni, en Allemagne et en Grèce. Avec la compagnie il enchaîne les créations remarquées telles « Hamlet, la fin dʼune enfance », mis en scène par Ned Grujic, pour laquelle il est nominé aux prestigieux « Stage Awards » britanniques dans la catégorie « Acting Excellence for the Best Solo Performer », ou encore « Grand-Peur et Misère du IIIème Reich » de Brecht, mise en scène Rafaël Bianciotto. En tant que Metteur en scène, il monte « LʼHistoire du Soldat » de Ramuz et Stravinsky, en réponse à une commande de la Scène Conventionnée de Chartres.

Ugo Gonzales est originaire du bassin d’Arcachon où il a suivi des études d’anglais. Il a fait en parallèle le conservatoire de théâtre de Bordeaux. Puis Les
Ateliers du Sudden à Paris où il a rencontré Johanna Boyé. Ils ont collaboré ensemble sur la première mise en scène de cette dernière, Le café des jours heureux, et
dernièrement sur Froufrou à La Nouvelle Seine. Comédien au théâtre qu’on a pu retrouvé dans Sensitives de et mis en scène par Naéma Boudoumi ou Amour Tchekov
mis en scène de Benoit Lavigne au Ciné 13, il est actuellement sur la création de L’acide rougit le chiendent de, et mis en scène par Lauriane Goyet, en Corse. Il tourne
également dans de nombreux courts métrages, ou moyens tels que Ouaga Youngo (2013) de Uriel Jaouen, qui a remporté récemment le prix France télévision au
festival Cinébanlieue, ou encore quelques longs métrages comme La Main Blanche, de Francis Wolff, tourné en Afrique en 2013 et actuellement en post production. Il
est également scénariste de dessins animés et a collaboré avec Gilles Deyries, notamment pour Mowww ! (MIP à Cannes) et est actuellement à l’écriture d’un dessin
animé tout public.

Jacques Trin,
Originaire de Toulouse, il débute au théâtre dans une troupe amateur quʼil ne quittera quʼen 2004 pour monter à Paris. Il intègre lʼécole des Ateliers du Sudden (dirigée par Raymond Acquaviva) dont il sortira diplômé en 2007. Il développe plusieurs techniques théâtrales en se formant à la Comedia DellʼArte mais également à divers arts martiaux comme le qi qong. Il a joué Britannicus et Le Songe dʼune Nuit dʼEté dans les mises en scène de Raymond Acquaviva ainsi que dans Youm de Nazareth de Medhi Dumondel. Il a joué à deux reprises le rôle dʼOreste dans Andromaque, une première fois dans la mise en scène de François Bourcier, puis dans celle dʼAntoine Brin. En 2007 il joue dans Robin des bois et La Grande Dame, les spectacles de Comedia DelʼArte mis en scène par Stéphane Mir. Enfin, il a joué dans LʼExil de Montherlant mis en scène par Idriss , Roméo et Juliette au théâtre du Splendid mis en scène par Carole Rivière et dans Dieu à la manufacture des Abesses. Il joue actuellement dans Un Fil à la Patte, mis en scène par Isabelle Starkier au Théâtre de lʼOuest Parisien. La pièce sera présentée au festival dʼAvignon Off 2011, au théâtre du Collège de la Salle.

David Slovo, Après des études de piano et des errances en Lettres sur Valence, il monte alors sur Paris faire sa formation classique au Cours Simon. Il rencontre
ensuite le travail de Carlo Boso avec qui il se formera au travail du masque et de la commedia Del Arte. Jeune comédien professionnel il incarne en parallèle les enfants
marginaux du répertoire, Poil de Carotte, Lazarillo, Grande peur et misère du IIIème Reich. Il fait la connaissance de Jean-Philippe Daguerre au Théâtre de la Porte
Saint-Martin avec qui il collaborera sur le Bourgeois Gentilhomme où sur Les Contes des mille et unes nuits. La musique nʼest jamais loin, il incarnera Mozart au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction de Werner Büchler, sʼen suivra une aventure comme conteur en tournée nationale avec le Jeune Orchestre Symphonique de Berlin, sous la baguette DʼUri Rom. Il fait un passage chez Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête et participe aux « Rencontres de la Cartoucherie ». En 2004 il intègre la compagnie du Passe-Muraille pour jouer dans La Petite Sirène, spectacle sur lequel il commence un travail de marionnettiste, quʼil renouvèlera sur « Quatre » un spectacle de marionnettes et dʼombres et pour lequel il composera également la bande musicale et sonore. Régulièrement il participe aux créations de la compagnie, La Théorie des Cordes, lʼAffaire de La Rue de Lourcine, Seaside. Depuis 2011 la musique reprend de la place et après plusieurs collaborations sur des spectacles scéniques il composera la bande originale du premier long métrage de Bruno Mercier « Love Love Love » sorti en mars 2013.

Victorien Robert est comédien et metteur en scène.
Il commence le théâtre après avoir étudié à Sciences Po Bordeaux et suit les cours de Blanche Salant à lʼAtelier international de Théâtre, avant de rejoindre les ateliers du Sudden de Raymond Acquaviva tout en travaillant parallèlement avec lʼécole Charles Dullin. Grâce à cette grande diversité dʼenseignements et de rencontres, il a pu prendre part à de nombreux spectacles comme Les Justes de Camus, Mesure pour mesure de Shakespeare, Andromaque de Racine, LʼOpéra de quatʼsous de Brecht, ou encore Lancelot, le chevalier de Merlin, de Gaëtan Peau, aux côtés de metteurs en scène tels que Franck Berthier, François Bourcier ou Quentin Defalt. Il réalise sa première mise en scène, Italienne Scène, de Jean-François Sivadier, en 2011. Le spectacle est présenté au Prix Théâtre 13/Jeunes metteurs en scène, où il remporte le Prix du Public, la Mention Spéciale du Jury et le Prix du Théâtre de lʼOpprimé.
Actuellement, il met en scène Bérénice, de Racine avec la Compagnie Ermolaï, quʼil a créée en 2013. Il entreprend également un travail dʼécriture et de création collective intitulé Pierre Guy (et autres héros de la réussite), dʼaprès Peer Gynt dʼHenrik Ibsen.

Lisa Lefort Lecoeur, Plasticienne marionnettiste, conteuse et musicienne,
Lisa Lefort Lecoeur travaille avec le Naxos Théâtre à Rouen, le Collectif RAS à Dijon, la Compagnie La Cuillère et la Compagnie La Langue Pendue avec Rachid Bouali dans le Nord. Sa démarche artistique sʼarticule autour du travail du corps, de lʼobjet, du conte et de la musique. Elle découvre le plaisir de la rencontre universelle avec la marionnette en 2003 en Equateur. A travers son premier spectacle, « Sacré Silence », elle fait une recherche sur les sons parlés, chantés, joués et les bruitages en relation avec les images. Elle sʼaccompagne de son violoncelle, qui est pour elle un véritable partenaire. Elle manipule une marionnette en jouant du violoncelle et dans « Triconteuses », spectacle de conte en objets, le violoncelle la manipule lorsquʼil devient marionnette ! En 2010, elle joue dans « Anne Frank, le journal » avec le Naxos Théâtre. Elle conte les Fables de La Fontaine, joue du violoncelle, chante, fait des bruitages pour créer un univers musical étrange, mélancolique et fragile, parfois drôle et construit comme une projection sonore et scénique des rêves dʼun fabuliste mêlés à ceux dʼun réalisateur.


LES SANS CHAPITEAU FIXE
Contact : 06 84 99 19 77